Cela peut servir ! Prenez quelques minutes pour lire ceci et peut-être sauver une vie ..et contribuer à faire connaître le danger que représente l’Accident Vasculaire Cérébral.

 

Lors d’un barbecue, Julie trébuche et fait une chute. Elle affirme aux autres invités qu’elle va bien et qu’elle s’est accrochée les pieds à cause de ses nouveaux souliers.
Les amis l’aident à s’asseoir et lui apportent une nouvelle assiette.
Même si elle a l’air un peu secouée, Julie profite joyeusement du reste de l’après-midi…

Plus tard le mari de Julie téléphone à tous leurs amis pour dire que sa femme a été transportée à l’hôpital….

Julie meurt à 18h.

Elle avait eu un Accident Vasculaire Cérébral lors du barbecue. Si les personnes présentes avaient été en mesure d’identifier les signes d’un tel accident, Julie aurait pu être sauvée.

Un neurologue dit que s’il peut atteindre une victime d’AVC dans les trois heures, il peut renverser entièrement les effets de la crise.

Il affirme que le plus difficile est que l’AVC soit identifié, diagnostiqué et que le patient soit vu en moins de trois heures par un médecin.

 

Reconnaître les symptômes d’un AVC :

 

Poser trois questions très simples à la personne en crise :

1. * Lui demander de SOURIRE.
2. * Lui demander de lever LES DEUX BRAS.
3. * Lui demander de PRONONCER UNE PHRASE TRES SIMPLE

(ex. Le soleil est magnifique aujourd’hui).

Si elle a de la difficulté à exécuter l’une de ces tâches, appelez une ambulance et décrivez les symptômes au répartiteur.

 

Selon un cardiologue, si tous ceux qui reçoivent cet e-mail l’envoient à leur tour à 10 personnes, une vie au moins pourrait être sauvée.

Qu’est-ce qu’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) ischémique ?

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), souvent appelé “attaque” ou “congestion cérébrale”, est provoqué par une diminution brutale de l’irrigation d’une partie du cerveau.

Dans le cas d’un AVC ischémique (ou infarctus cérébral) l’artère est bouchée par un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine et empêche le sang de se rendre jusqu’à une partie du cerveau.

L’AVC ischémique se manifeste par l’apparition brutale d’une paralysie plus ou moins importante d’un ou plusieurs membres et/ou de troubles de la sensibilité, de troubles visuels et/ou de difficultés de langage.

L’AVC ischémique est dit constitué quand le déficit neurologique persiste plus de 24 heures et peut laisser des séquelles. On parle d’Accident Ischémique Transitoire (AIT) quand il disparait dans les 24 heures sans séquelles. C’est un signal d’alarme qui doit être rapidement diagnostiqué et traité pour éviter une récidive plus sévère.

> En savoir plus sur l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)