By Leslie Cauley, USA TODAY

NEW YORK – Un petit développeur de logiciels dévoile une suite d’applications: navigateur, appareil photo, jeux et encore plus sur le nouveau système d’exploitation de Google, Android.

A-La-Mobile, basé à San Ramon, Californie, une start-up dédié à Linux basée sur les systèmes « ouverts » pour les appareils mobiles, dit que la démonstration prouve que Android peut tenir sa promesse de le rendre plus facile pour les consommateurs d’avoir d’accès à toutes sortes d’applications.

Ces caratéristique d’Android veut dire: « Il ne peut y avoir beaucoup plus de personnalisation, la réduction du coût des appareils, ainsi que le temps de développement« , explique Pauline Lo ALKER, chef de la direction A-La-Mobile .

A-La-Mobile a installé ses applications sur un smartphone de HTC, le Qtek 9090. Il inclue: un compte Google (GOOG) navigateur, numéroteur téléphonique pour faire des appels vocaux, lecteur audio, Google Maps, appareil photo, jeux, calendrier, gestionnaire de contacts, calculatrice et bloc-notes. A-La-Mobile compte à hauteur de ce prototype – une première pour Android, selon ALKER.

HTC est parmi les 34 entreprises dans Google’s Open Handset Coalition, qui vise à créer un Linux à base de téléphone sans fil qui permet aux consommateurs d’utiliser n’importe quelle application. A La Mobile, qui n’est pas membre d’une coalition, est l’un des nombreux espoir d’obtenir un morceau de la tarte Android, déclare John Jackson de Yankee Group.

Google a lancé son soutien à la coalition, avec le but d’étendre sa portée à partir du bureau sans fil dans la zone.

Andy Rubin, directeur des plates-formes mobiles de Google, dit que la coalition est sur la bonne voie pour mettre en place une base d’Android de téléphone dans la seconde moitié de cette année. Seulement après que le bijou est au point et à la vente commerciale, dit-il, Google sortira le code source d’Android.

T-Mobile et Sprint sont les membres de la coalition. T-Mobile s’est engagé à offrir le téléphone. Sprint (S) approuve l’idée de plates-formes « ouverte » sans fil, mais attend de voir ce qui ressemble à Android. AT & T (T) et Verizon Wireless (VZ) ont également refusé de prendre des engagements.

Morgan Gillis, directeur exécutif de la Fondation Limo, un groupe industriel dédié à la création d’une basés sur Linux, système d’exploitation pour appareils mobiles, déclare généralement combiné décideurs dépenser 500 millions de dollars au minimum de lancer un système d’exploitation. Gillis a écrit quelques développeurs de l’appareil sera prêt à s’engager à Android jusqu’à ce que la plate-forme complète, y compris la critique du code source.

Jusque-là, Android annonce « est juste comme un gros laboratoire d’expérimentation, » si des prototypes tels que A La Mobile sont intéressants.