Quand je commençais de la Robotique, je naviguais beaucoup sur Internet pour trouver ce qu’il me faut. Mais sans espoir. J’ai trouvé même les gens dans même situation. Comprenant cela et passionnant en Robotique, j’écris cette page pour donner un peu des idées avec mes propres expériences aux débutants de Robotique . Vous faites de la Robotique, ça veut dire que vous faites de la recherche parce que le robotique dans nos temps est encore quelques choses de l’illustration, de l’imagination … et encore, de l’avenir. Alors, le GOOGLE va être votre meilleux ami.

 

Il y a beaucoup d’ingénieurs qui en sont à la recherche de Robotique mais ce nombre reste minorité par rapport aux autres secteurs. Donc, il faut faire des liens avec ces ingénieurs pour avoir des informations intéressantes. La première chose en Robotique est : il faut lire. Si vous aimez lire, vous lisez, si vous n’aimez pas lire, vous devez lire aussi. C’est exactement la même chose si vous faites du Hacking dans l’informatique.

 

Je suis d’accord que la Robotique c’est vaste, on ne sait pas où on doit commencer. Après mes expériences, je vous conseille acheter les kits robotiques pour les débutants comme LEGO’s, Parallax … (moi, j’ai commencé avec BoeBot, Kit de robot de Parallax que j’ai bien aimé: pas trop cher, intéressant, des explications pour débutants en électronique).

 

Quand vous finissez d’amuser avec votre kit, je suis sur que vous avez maintenant la bonne structure en robotique: c’est quoi le cerveau d’un robot, comment il avance, tourne, recule; comment il fonctionne à l’aide des composants électronique comme les diodes, résistances, condensateurs, … On peut passer à l’étape plus difficile : la programmation. Là, il faut que vous sachiez programmer parce que un robot fonctionne selon votre programme. Si vous utilise Windows, vous pouvez télécharger le fameur logiciel Virtual Studio (VS) avec les versions gratuites (Visual Studio Express). Sinon, il existe pas mal de logiciel qui fait programmer mais je ne les connais pas. Ensuite, vous aurez beaucoup de language de programmation quand vous utilisez VS. C’est inutil pour les débutant de tout installer, je pense qu’il vous faut le C++/C et C#.

Si vous utilisez Linux, il existe déjà des paquages qui permettent de faire programmer. Sinon, vous pouvez bien sur télécharger gratuitement les logiciel qu’il vous faut. Après il vous reste à suivre les tutos sur internet pour le « savoir faire ». Là, vous êtes dans le monde de robotique. Vous avez maintenant toute possibilité d’améliorer votre compétence. Moi, j’ai trouvé un très bon site, pour l’instant, le site de Fribotte adapte mieux ce niveau. Vous trouvez tout ce qu’il vous faut pour vous fait un robot propre à vous. Si vous trouvez un autre site intéressant, votre commentaire sera bienvenue. Il faut savoir que la Programmation des microcontroller est très importante. Cela signifie qu’on va créer le cerveau d’un robot: quel est le but? qu’est-ce qu’il va faire ? quels sont ses mouvements ? Jetez un coup d’oeil sur mes articles concernés les microcontrôleurs. Vous aurez des informaions nécessaires, en plus vous pouvez obtenir les microcontrôleurs gratuitement.

 

Notez bien qu’il y a beaucoup de type microcontrôleur. Vous devez choisir un microcontrôleur qui apdapte mieux à votre but d’utilisation : capteur de distance, envoie des signaux, rouler indépendemment les roues … Il y a 2 types connus de programmation : en assembleur et en langage C :

  • Avec le langage d’assembleur, vous vous approchez physiquement le microcontrôleur. C’est pourquoi, il faut comprendre comment ça fonctionne un microcontrôleur puis placer les commandes liées à une adresse dans le mémoire de microcontrôleur. Evidemment, c’est plus dur à programmer mais vous aurez les performances d’un microcontrôleur.
  • Le langage C sera plus facile à comprendre, à programmer mais on n’aura pas ces performances.

 

C’est à vous de choisir un langage qui vous convient mieux. Il faut savoir que beaucoup de programmeurs professionels des microcontrôleurs utilise le langage d’assembleur. Pour l’instant, je travaille avec les microcontrôleur de société Microchip (on appelle les PIC). Et j’utilise le logiciel : MPLAB qu’on peut télécharger gratuitement chez Microchip. C’est un très bon logiciel pour tous les programmeurs des PIC (en C et en assembleur). En paralèlle avec MPLAB, ICPROG est le plus utilisé par les professionnels. Si vous êtes débutant en programmation, je vous conseille de suivre les cours de Bigonoff sur PIC16F84 . D’ailleurs, on me conseillait de le suivre. Il est sorti la version 6 de la première partie. Mais l’utilisation de MPLAB reste encore en version ancienne. Cela pose des difficultés dans les tutoriels de ce logiciel.

Câblage simple de Programmateur du PIC : Pour les débutants, je vous conseille d’utiliser le mode direct pour programmer les PIC. Si vous utilisez MPLAB ICD2 pour programmer, utilisez le mode de connexion USB avec l’ordinateur. Puis fournissez l’alimentation pour le boîtier ICD2. Attention aux guides de MPLAB ICD2, l’ordre des câbles à la sortie de ICD2 et celui à l’entrée de PIC sont numérotés inversement.

  1. MLCR        (relié à Vdd par une Résistance 10kOhm)
  2. Vdd            (relié à MLCR par une Résistance)
  3. Vss
  4. RB7
  5. RB6
  6. (none)

Mes expériences en Programmation de PIC : article sur WordPress

  • L’alimention pour le PIC doit être entre 4,50V et 5,50V. Une fois j’ai monté jusqu’à 6,20V et le PIC a été chauffé et ça a senti l’odeur cramé. Mais je ne sais pas que je l’ai cramé ou pas.
  • Les condensateurs doivent être respectés. J’ai remplacé les condensateurs de 10nF au lieu de 27pF, les résultats obtenues ne sont plus valables.

[… à suite …]